Néo Gaïa

Un forum de jeu de rôle post apocalyptique dans une France transformée
 
AccueilAdministrationFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de Neo-Gaia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaëlyr Alpharyon
Seigneur génoman
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Histoire de Neo-Gaia   25/6/2015, 08:44

2020 : la France, à la tête d'un coopération européenne, arrive à finaliser une première centrale à fusion opérationnelle. Bien que son rendement fut inférieur à celui initialement prévu, elle produisit plus d'une fois et demi ce qu'une centrale nucléaire classique pouvait obtenir et pour une rentabilité bien supérieure.
Afin de consolider la position de  l'union européenne sur le marché de l'énergie, elle annonça que des centrales à fusion seraient créées chez tout les états d'Europe désireux d'en obtenir une et ce pour seulement la moitié de leur valeur réelle. Les ingénieurs formés en France, en Allemagne et en Suisse (les trois participants de la coopération) furent ensuite envoyés en Espagne, en Pologne ainsi que dans plusieurs pays d'Europe de l'est.
L'importance de leur fonction et le souci de garder le secret menèrent à des salaires exorbitants pour l'emploi de ces ingénieurs, néanmoins, les dépenses ainsi engendrées restaient infiniment inférieurs à la différence de coût entre le fonctionnement et l'utilisation d'une centrale nucléaire classique et une centrale à fusion.
Pour ne pas êtres privées de leur principaux investisseurs et sachant très bien qu'il n'était pas dans leur intérêt d'en changer, les états africains avec qui les européens avaient des contrats en passèrent de nouveau, à propos de chose nouvelles.

2022 : une coopération d'équipes industrielles germano-britannique soutenue par la France avait mit au point une voiture électrique très peu coûteuse et rechargeable d'une manière inédite : par le sol.
En effet, une récente découverte Suisse permit, à moindre coûts, la création de routes faiblement électrifiées, trop peu pour être dangereux mais assez pour recharger une voiture légère qui préalablement chargée.
De nombreux pays européens bénéficièrent de ces inventions pour un faible prix, leur permettant d'augmenter de façon significative la quantité de voiture électrique qui remplaça en moins de dix ans tout les modèles antérieurs en Europe puis, malgré les pressions de l'industrie du pétrole et grâce à l'initiative du Canada, en Amérique du Nord et au Brésil, en moins de quinze années.
L'exportation de ces technologies se fit avec celles de la centrale à fusion, désormais trop nécessaires pour être ignorées, mais toujours sous la supervision des seuls ingénieurs européens, principalement formés  en France.
Dans ce laps de temps, le progrès des technologies solaires et de la pile au combustible permirent de réduire considérablement l'utilisation de kérosène dans l'aviation civile.

2039 : l'abandon progressif et plus rapide que prévu du pétrole ruina économiquement la plupart des pays du Moyen-Orient et d'Afrique central. Un plan fut mis en place, prévoyant l'usage d'un système d'aide administrative de la part de la France principalement, mais aussi d'autres démocraties européennes, en bref le retour pur est simple du colonialisme, sous une forme atténuée et plus réfléchie mais qui aboutie au même résultat : une domination quasi totale des états européens sur la zone, ce qui mît fin aux ambitions chinoises dans la région.
Dans le même temps, cette large région contrôlée par l'Europe fut progressivement industrialisée, sur un modèle créé pour l'occasion, afin de rétablir la bonne santé économique de ces pays et de permettre leur autonomie et une plus grande soumission aux intérêts européens.
L'aide des ressources locales et de la technologie occidentale donna naissance à une industrie productive à bas-coûts et avec peu d'effet sur l'environnement permettant l'exportation d'une grande quantité de ressources et de produits simples à destination de l'Europe qui en put ainsi en faire baisser les prix à des niveaux défiant toute concurrence. Ceci profita également aux pays d'Afrique du Nord qui imposaient les marchandises, assez pour mettre en branle une série de grands travaux et pour pacifier une grande partie de leurs territoires.
Peu après, des écoles furent ouvertes, des hôpitaux également ainsi que tout ce qui était nécessaire au bien-être des populations locales. Les prodiges créés par la domination européenne sur ces territoires leur attirèrent la sympathie des pays du reste du continent africain, dont l'Afrique du Sud pourtant l'allié traditionnel de la Chine.
Une série de contrats permirent à l'Europe, France en tête, d'assurer une domination économique totale, mais raisonnée car désormais supervisée par le ministère des économies étrangères, sur l'ensemble de l'Afrique.
Cette série de déboires ruina économiquement la Chine, qui tint malgré tout grâce à son régime dictatorial.

2042 : en raison de leurs situations économiques et politiques, Chine Russie et Corée du Nord se firent la guerre, la Russie en sortie vainqueur mais sombrera peu après dans la famine et les épidémies provoquées tant par les nombreux morts que par l'usage d'armes biologiques sino-coréennes, pourtant proscrites par la convention de Genève, une situation dont profitera le Japon pour acheter une partie de son territoire afin de loger une population sans cesse grandissante et vieillissante. Ils furent arrêtés au milieu de leur conquête par les Forces Européennes de Défense, qui prit en charge la moitié ouest de la Russie, plaçant à sa tête un fantoche à leur solde.
La Corée du Nord fut ensuite récupérée par la Corée du Sud qui déclara leur pays un et indépendant. Pour autant, leur population vieillissante et excédentaire, à l'instar de nombreux pays asiatiques développés, ainsi que leur absence de ressources créa une forte dépendance à l'égard des importations européennes.
La Chine quant à elle vit sa population régresser en termes civiles et technologiques, se brisant en une multitude d'états prônant un retour aux valeurs traditionnelles. Ces états seront reconquis plus tard par la France et le Royaume-Uni et y accomplissant le même travail qu'en Afrique, mais dans leurs seuls intérêts cette fois-ci.

2050 : le monde entier a les yeux rivés sur l'Europe, en Amérique les états du Sud se sont fédérés autour du Brésil afin de ne pas subir le même sort que l'Afrique ou une grande partie de l'Asie. Pourtant, devant le manque de réaction de l'Europe, ils finissent progressivement par abandonner leur posture défensive.
Les actions des états européens ayant plus été de l'ordre de l'opportunisme que d'une véritable volonté de domination, on peut aisément comprendre qu'il n'ait pas cherché à profiter de leur supériorité techniques et militaire sur les états libres du monde.
En France, centre économique, technique et scientifique de l'Europe et donc du monde, trois grandes cités technologiques sont construites, dédiées entièrement à l'étude de leurs domaines respectifs.
Près de Paris, on étudie principalement la physique, appliquée dans des domaines tant civils que militaires.
En Bretagne les techno pôles sont dédiés à la mécanique (surtout bio mimétique) et l'aéronautique.
Près de Marseille, les recherches se concentrent sur le monde du vivant, virus, bactéries, principalement par la génétique, mais également dans les domaines de la physiologie et des bio-systèmes (tels que les muscles), ces dernières ayant largement profité aux techno pôles bretonnes et parisiennes qui purent ainsi concevoir divers sérums et systèmes bio mimétiques.

2073 : cette date est celle de la plus grande réalisation humaine de tout les temps : le moteur de génération.
Cette invention que l'on doit aux techno pôles parisiennes permettait tout simplement de transformer la matière en énergie et réciproquement et ce sans perte d'informations aucune.
En d'autre termes cela permettait autant la génération de matière inerte que le déplacement sans pertes d'informations de matière vivante ou inerte d'un point de l'espace à un autre : un téléporteur.
Elle assura une domination totale de la France sur le reste du monde qui fut bientôt au même niveau technique que cette dernière, leurs plus grands savants étant bien sûr envoyés là-bas, mais sans qu'ils sachent la maîtriser sans son aide.
Ce fut le début d'une ère d'opulence, chaque pays relié aux autres par ces moteurs de génération, chaque homme, femme ou enfant pût se déplacer en tout point du monde en quelques secondes.
Paradoxalement, ce fut le début de la fin. L'apathie générale que provoqua cette découverte mena à une société de divertissement où monstres mécaniques et biologiques en tout genre furent créés pour l'amusement de ceux qui n'avaient plus rien à découvrir. Rapidement, tous les parcs animaliers du monde possédèrent des créations de la génétique et des espaces animales autrefois mortes ou en voie d'extinction et des centaines de laboratoires avec les virus mutagènes ayant servis à leur création parsemaient la planète.
De même, pour changer de la monotonie des villes, les forêts furent laissées en jachère, de même que la plupart des territoires extra-urbains, la production de nourriture étant effectuée dans des fermes-laboratoires, utilisées pour la première fois par les Japonais, qui en avaient toujours le monopole, cela prit la forme d'une progression spectaculaire des espaces forestiers, de la savane sur le désert, etc.
Le monde vivant retrouvait l'équilibre qu'il avait perdu depuis l'ère industrielle.

2081 : une activité solaire inhabituelle est détectée, mais ne fut pas prit en compte en raison de sa faible intensité et du risque supposé inexistant.

2085 : les géologues et les physiciens annoncèrent un événement qui n'avait pas eu lieu depuis plusieurs millénaires : l'inversion des pôles magnétiques.
Au début de ce phénomène jusqu'à sa fin, des aurores boréales et australes pourraient êtres vues très en dessous et au-dessus de leurs latitudes normales, en raison de l'affaiblissement du bouclier magnétique terrestre.

2088 : dès le début de cette année là, d'éblouissement bandes colorées pouvaient êtres vues dans le ciel, s'agitant au gré des vents solaires et selon une conformation encore inédite.
Ce spectacle, pour magnifique qu'il fut, sonna le glas de ce monde.
En effet, le soleil émit un brusque jet de matière en direction de la terre durant plus de un mois, radiations, chaleur et vents solaires tuèrent alors de nombreuses personnes... Mais le pire n'avait pas encore eut lieu. En effet, dans une société hyper dépendante des techniques basées sur l'électricité cela eut pour conséquence de semer la panique et le chaos en détruisant ou en provoquant des dysfonctionnements de la quasi totalité des équipements électroniques et électriques, condamnant de ce fait la plupart des sociétés humaines.

Les technologies nucléaires rudimentaires comme les sous-marins nucléaires russe et indiens, et les silos nucléaires qui n'avaient pas encore été détruit furent toutes activées simultanément, rayant de la carte Chine, Russie, Israël et États-Unis  d'un seul coup. Dans les pays modestement armés suffisamment grand, comme la France, l'explosion de l'armement atomique provoqua une activité tellurique si importante qu'elle créa les champs de volcans du Sud, qui eurent au moins comme avantage d'absorber les radiations avant qu'elles causent trop de dégâts.
Les pays dépourvus de ces technologies ne furent pas épargnés. Le siècle écoulé avait mené à une véritable centralisation du savoir en France sans pour autant mener à la disparition de centres exécutants en dehors de ce territoire, si bien que des virus et bactéries mutagènes furent libérés tout autour du globe sans qu'aucun ne sache s'en prémunir, tout du moins pas à temps. De plus, les curiosités animales, qu'elles soient bardées de piques et de griffes ou tout simplement d'une taille colossale furent toutes libérées en même temps. Cela fut la cause d'un nombre inimaginable de morts.

Enfin, les radiations solaires interdisaient parfaitement la moindre télé-communication, ce qui isola les communautés humaines, empêchant la coordination et toute tentative pour endiguer le chaos.
En France, les survivants se sont organisés autour de ceux qui pouvaient les aider : les chercheurs et hommes de sciences qui disposaient des moyens de lutter contre ce qui se passait, et les administrateurs au-dessus d'eux.
Cela prit deux formes, le royaume de Bretagne et l'Empire Parisii d'un côté, leurs défenses axées sur une lutte avec cette nouvelle nature à l'aide de dispositifs chimiques et physiques, ainsi que d'un désir féroce de reconquérir ce qu'ils avaient perdus, dans le cas de l'Empire, et de ne pas commettre les fautes de ceux qu'ils estimaient responsables, en Bretagne.
De l'autre côté, les généticiens et biologistes du Sud qui prônaient une acceptation de cette nouvelle nature qu'ils avaient participé à créer. Cela prit une forme tribale lors de leur exode en direction de Paris, puis de Bretagne. En effet, chassés de ces deux oasis de paix, comme des monstres et des traîtres, pour ce qu'ils étaient supposés avoir engendré, ils développèrent un système clanique, propre à assurer la survie de ceux dont ils avaient la charge, qui reposait sur l'entraide mutuel et l'utilisation très poussée de bio-implants et de modification génétique.


Depuis bientôt cinquante ans le soleil n'a plus connu d'éruption telle que celle qui a causée la chute de l'espèce humaine, mais son activité plus intense et la faiblesse du bouclier magnétique terrestre empêche les humains d'utiliser des moyens de télé-communications à part dans de très rares zones et canaux appelés "hiatus", protégés des ondes électromagnétiques parasites.

En résumé, les Parisii sont un peuple fier et blessé dans son orgueil qui s'estime le maître légitime de la France et qui est pour cette raison opposé à la Bretagne et aux geno-clans, qu'il voit comme autant de rebelles. Les Parisii se sentent lésés par ce qui est arrivé et conçoivent une très grand irritation à l'égard de tout ce qui échappe à la civilisation, raison pour laquelle ils détestent particulièrement les geno-clans.
Les bretons ont le sentiment inconscient d'être chargés d'une mission rédemptrice, réparer les fautes de l'Ancien Temps et donc rester libres de l'influence Parisii, reliquat de la corruption qui régnât à la fin de cette époque et qui déboucha sur leur chute à tous, afin que l'humanité et la Nature coexistent de nouveau en paix, mais séparés. Ce sentiment s'est diffusé dans toutes les couches de la société et de fait, ils se montrent plus courtois à l'égard des géno-clans même s'ils ne peuvent s'empêcher de considérer avec répugnance leurs divers implants. Les plus opposés à leur existence sont du même avis que les Parisii : ils sont une insulte mais surtout une trahison envers le genre humain.
Les géno-clans, du fait de leur système tribal pour lequel l'entente, la confiance et la survie sont primordiaux, se montrent très tolérants à l'égard de tout, même de ceux qui les ont chassé, bien qu'ils gardent rancune à l'Empire pour son refus de les recevoir et sa haine à leur égard, et favorisent la saine compétition, tant entre les membre de leur clans qu'entre les clans eux mêmes, ce qui mène à divers formes d'affrontement rituels, des jeux en sommes, qui aiguisent le corps et l'esprit. C'est également ce qui les pousse à châtier le meurtre par la pire des punitions, le bannissement : un meurtrier n'a pas sa place au sein du groupe, mais ne mérite pas qu'on en vienne à s'abaisser à son niveau. Ils sont généralement jovials et accueillant envers les bretons qu'ils croisent pour le commerce (notamment de peau de Salamandre). Ils éprouvent un respect immense envers la nature, certains clans confinant à l'idôlatrie, dont ils s'estiment parti intégrante au même titre que n'importe quel autre animal.

Voici la chronologie des faits de Neo-Gaia, ainsi qu'un petit résumé des sentiments de ses peuples à cet égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neo-gaia.forumactif.fr
 
Histoire de Neo-Gaia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Néo Gaïa :: Administration :: L'Encyclopedie des nouveaux jours-
Sauter vers: